© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
Nom du site   Nautisme, yachts, navigation de plaisance
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les radars
(Rappel : Reproduction des articles et photos interdites sur les sites, forums/groupes, blogs, sans autorisation)
Cette interdiction a été mise pour contrer les abus, y compris de certaines personnes précises liées à des partis politiques, qui se permettent de reproduire sans se fatiguer les articles des autres sur leur blog, groupe de discussion, site, etc... 


France, le Monge, navire de la Marine Nationale,
Bâtiment d'essais et de mesures de trajectographie radar de missiles.

01°) Introduction.

En 1968, le premier navire de poursuite était le BEM Henri Poincaré qui a participé à plus de 50 tirs de missiles balistiques. En 1992, il a été remplacé par le nouveau Bâtiment d'Essais et de Mesures (BEM) Monge qui dépend du Groupe Naval d'Essais et de Mesures. Il a été construit à l'époque sous la responsabilité de la direction technique assistée de la Direction des Constructions Navales (DCN), du Centre Technique des Moyens d'Essais (CTME) pour le dispositif de mesures.  Les systèmes du Poincarré ont été transférés par la suite sur le Monge. Il a appareillé pour sa première mission opérationnelle en octobre 1992. Le Monge a été activé dans la nuit du 21 au 22 septembre 2011 par le Centre d'Orbitographie Opérationnelle (COO) du CNES pour poursuivre le satellite UARS de 6 tonnes qui s'est écrasé le 24/09/2011 au final dans l'océan Pacifique.

Le 3 janvier 2012, le Monge est rentré dans le bassin N°9 à Brest pour une révision et une remise à jour de ses systèmes d'instrumentation par une dizaine de sociétés sous-traitantes, du service logistique de la Marine, et du Service soutien de la flotte, sous le contrôle de Thierry Guevel, directeur de programme à la DCNS. Le capitaine de vaisseau Jacques Rivière, commandant du Monge déclarait début 2012 que des travaux étaient en cours.

- visite de la ligne d'arbre et du réducteur,
- changement des automates de régulation du conditionnement d'air,
- visites de six usines-frigo des vivres
- état des lieux des ballasts avec le bureau Véritas
- travaux de peinture, soit 6.000 m² pour les superstructures et 800 m² pour la coque
- travaux liés à la tôlerie, au revêtement de sol, etc...
- mise en place d'un nouveau système de transmission par satellite, type Syracuse 3.
- mise en place d'un nouveau sondeur,
- modernisation des systèmes d'armes, radars et télémesure

En avril 2012, le navire à fait des essais en mer, et sera de nouveau opérationnel début mai. il est parti en mission pour deux mois et demi pour utiliser ses nouveaux systèmes, et réaliser des essais de tir de missiles en Méditerranée. Il est retourné à Brest le 14 juillet 2012. Ce navire est doté d'un mini hôpital avec un bloc opératoire, de réanimation, d'un appareillage de radioscopie complet. Ce navire se positionne toujours dans la zone où doivent retomber les têtes de missiles, 15 à 20 minutes après leur décollage, à 3000 ou 6000 km de leur position de décollage.

Lors des accostage le quai est dégagé pour des raisons de sécurité. Deux passerelles sont ensuite installées pour permettre à l'équipage et aux quelques scientifiques présents à bord de descendre à terre. Un appel d'offre a été lancé et un fournisseur a été retenu en janvier 2013 pour l'acquisition d'un simulateur d'échos pour tester les radars Armor et Normandie sur le Monge.

01A°) Risques Sanitaires des micro-ondes radar.
Les deux antennes radar ARMOR du Monge, sont encadrés avec des gyrophares oranges de chaque côté du navire. Sur le plan de la sécurité sanitaire, il n'y a personne sur le pont quand les antennes sont en émission, idem sur certains navires de gerre dotés de radar et sources d'émission puissantes. Le 24 août 2013, quelques membres d'équipage d'un navire norvégien (Cliquez ici, lien 257) ont été victimes d'une exposition chronique aux micro-ondes générées par le puissant radar de 6 mégawatt d'un navire américain qui navigaient à côté, ce qui a nécessité leur hospitalisation. Les russes sont d'ailleurs très prudents, puisque sur un de leur voilier présent à, il était précisé qu'il était nécessaire de respecter une distance de sécurité de 4 mètres à côté de leur antenne de communiction par satellite située sur le toit d'une cabine (Voir lien 274). Une page de mon site traite des consignes de sécurité à côté des radars, et qui sont valables même pour les petits systèmes des bâteaux de plaisance (voir lien 186).

01B°) Risques Avioniques.
Autre remarque, les avions de ligne ne doivent pas survoler de tels navires, ni même certains types de navires de guerre, car leurs calculateurs électroniques pourraient subir des défaillances. Les navires américains du type AEGIS sont dotés de puissantes sources d'émission et de puissants radars qui dépassent 6 mégawatts, et même atteindre 7 MW pour la dernière version "refroidie". Selon l'axe, la distance de sécurtié est 1 km, selon les limites américaines (10 mW/cm² => 193V/m), et pour une durée d'exposition limitées à quelques minutes. Ce type de radar a provoqué de sérieux des détériorations sur les matériels de la frégate norvégienne, mais aussi des problèmes sanitaires sur les membres de son équipage (voir lien 257).

 

© Copyright - Reproduction interdite. - Arrivée du Monge à 15H00, le 8 juin 2013.
Arrivée du navire bâtiment d'essais et de mesure de trajectographie radar de fussées, missiles et satellites, le Monge de la marine nationale.
 

Cela fait un superbe yacht de luxe, mais avec lequel on ne passerait pas inaperçu, et en plus on ne pourrait pas rentrer dans les ports de plaisance (sic). Les antennes paraboliques n'ont rien de secret, il y en a des milliers à travers le monde. Ce qui est secret, c'est ce qu'on connecte derrière les antennes, les systèmes de collecte et de traitement des informations. Le Monge est avant tout un navire laboratoire, de collecte et de traitement des signaux des cibles qu'on lui demande de traquer.

©Copyright - Reproduction interdite.
Arrivée du navire bâtiment d'essais et de mesures de trajectographie radar de fusées, missiles et satellites, le Monge de la marine nationale.

Passage du Monge à la Bouille sur la Seine, juin 2013


Durée : 0,24 mn - 07/06/2013


07°) Navire radar de tracking de missiles et autres de la Marine Nationale, le "Monge".
07-01°) Introduction.
        07-01A°) Risques Sanitaires des micro-ondes radar.
        07-01B°) Risques Avioniques.
07-02°) Caractéristiques techniques du Monge.
07-03°) La passerelle du Monge.
07-04°) RADAR ARMOR.
07-05°) RADAR GASCOGNE. 
07-06°) RADAR NORMANDIE de THALES.
07-07°) Antennes de télémétrie Antarès.
07-08°) Météo, Cabine LASER LIDAR.
07-09°) RADAR SAVOIE.
07-10°) RADAR STRATUS, BI-STATIQUE.
07-11°) RADAR PASSIF et BI-STATIQUE.
07-12°) Navires de poursuite chinois.
07-13°) Navires de poursuite russe.


 
  Retour au chapitre sur les radars
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Nautisme, yachts, navigation de plaisance
Adresse du site
Auteur du site  Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.