© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
Nom du site   Nautisme, yachts, navigation de plaisance
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les radars
(Rappel : Reproduction des articles et photos interdites sur les sites, forums/groupes, blogs, sans autorisation)
Cette interdiction a été mise pour contrer les abus, y compris de certaines personnes précises liées à des partis politiques, qui se permettent de reproduire sans se fatiguer les articles des autres sur leur blog, groupe de discussion, site, etc...


France, le Monge, navire de la Marine Nationale,
et le navire russe de trajectographie Kausmonaut Youri Gagarine.

13°) Navire de tracking russe "Kosmonavt Yuri Gagarin" et Marshal Krylov.

 Les navires de tracking US sont totalement différents, et non plus équipés de paraboles, mais de radars d'alerte du type SPY pour la détection de missiles balistiques, avec une puissance minimum de 6 mégawatts. Depuis la chute du rideau de fer, la Russie n'a plus de navire de ce type, ni même les USA. Ces derniers ont opté pour des stations terrestres sur tous les continents. Le navire de tracking russe Kosmonaut Yury Gagarin, avait été construit et lancé en 1971 dans un chantier naval de Leningrad en mer Baltique. Après la chute du mur, ce navire qui était basé en Ukraine, et suite à la suite d'un désaccord entre la Russie et l'Ukraine sur les coûts d'entretien , n'a plus été utilisé, et détruit au final en 1996. Ce navire avait :
- 11 ponts, sur lesquels étaient répartis 120 laboratoires / ateliers,
- 1 bibliothèque de 10.000 ouvrages,
- 1 salle de conférence de 300 places,
- 1 stade de football couvert,
- 3 piscines, pour le confort de tout le personnel.
 
Type de Navire
ESPION
Nom Kosmonaut Yuri Gagarin
Numéro
Pays Russie
Port d'attache
Chantier Baltic Shipyard, Leningrad
Projet Sofiya (Modified) (Soviet Project 1909)
Armateur Soviet Academy of Sciences
Mis sur cale 1970
Lancement 1971
Mise en service 1972
Destruction Alang, Inde 
Longueur 230,00 m
Maître-bau 031,00 m
Tirant d'eau 10,00 m
Déplacement Standard 31.300 T
Déplacement Standard équipé 45.000 T deux fois plus que le Monge.
Déplacement Pleine Charge 53.500 T
Machinerie 2 chaudières, 1 arbre d'hélice
Motorisation 2 turbines à vapeur 9500 shp Kirov.
Vitesse 17.7 noeuds (33 km/h)
Propulseur d'étrave 1 x -- kW 
Roulis inférieur à x° par mer de force x.
Autonomie 24.000 nmi (44,448 km) à 17.7 knots
Hélicoptère NON
Equipage 136 membres, 
150 à 212 scientifiques
Nombre d'antennes total 75
Antennes paraboliques 2 x 25 mètres
2 x 15 mètres
RADARS Okean (I), 25NM navigation (range, bearing)
1 x Don-Kay
SENSORS-Mission specific
2 x "Ship Shell" radar
2 x "Ship Bowl" radar
4 x "Quad Ring" radar
2 x "Vee Cone" HF comms antenna

Tracking Ship Kosmonavt Yuri Gagarin

Durée : 6,57 mn 06/11/2012

Il était équipé pour mener des expériences et des recherches à la fois dans la haute atmosphère et l'espace. Ce navire se rendait et était très souvent amarré à La Havane, sans doute pour mieux surveiller les activités de la NASA, et aussi les trajectoires des missions Cosmos, Soyouz... En 1975, il a participé au programme américano/soviétique Apollo-Soyouz. Après la chute de l'Union soviétique, ce navire a été privé de budget. En 1996, sans que personne ne s'y attende, ce fleuron de la marine russe a été vendu à la ferraille pour 170 dollars la tonne. Aujourd'hui encore, beaucoup se demande pour quel réel motif ce navire a été ferraillé.

On se pose aussi les mêmes questions pour les antennes satellites de Pleumeur-Bodou, surtout quand ont sait que les élus locaux avaient retenu un cabinet conseil américain pour les conseiller sur l'avenir du site, mais qui leur a recommandé de détruire ces antennes, alors que l'Europe, les USA, et la Russie, sont à la recherche de moyens pour suivre les débris spatiaux, et aussi détecter les risques de collision avec les astéroïdes. C'est un symbole de plus de la réussite française qui a été détruit, au même titre que la Samaritaine et ses immeuble Hausmanien, avec la bénédiction de la mairie de Paris. En clair, nos élus politiques toutes tendances politiques confondues ont participé à la destruction des derniers symboles nationaux français, ce qui est un signe qui en dit long sur l'avenir industriel de la France.

©Copyright - Reproduction interdite. Dans l'ordre ci-dessous : le navire chinois - le navire russe.
navire espion et de tracking chinois et russe et de recherche spatial chinois et russe comparable au Monge de la marine nationale
navire russe URAL SSV-33 Projet 1941, navire de trajectographie radar, navire de tracking de missiles et satellites

Après le le navire de poursuite Gagarin, le plus gros navire espion au monde était l'URAL SSV-33 Projet N°1941, construit à partir de 1983, il sera mis en  service en septembre 1989. Il sera retiré du service en 1993 juste après la chute du mur de Berlin, les américains s'empressant de récupérer les ingénieurs et scientifque russes qui travaillaient sur les projets d'armement les plus sensibles. La destruction du radôme suite à une tempête, permettra de se faire une idée de l'avance technologique de la Russie sur les radars à balayage. Ce navire à propulsion nucléaire était doté de toutes les technologies les plus sophistiquées de l'époque. En 2008 un appel d'offre a été lancé sur ce navire, depuis plus de nouvel, on ignore ce qu'il est devenu. On sait juste que le SSV-33 Ural est returné au "61 Kommunar Shipyard" pour quelques réparations en 2009, ou récupération de pièces, ou de systèmes considérés comme encore sensibles.
Type de Navire
ESPION
Nom URAL (Code OTAN : Kapusta)
Numéro CCB-33
Pays Russie
Port d'attache Vladivostok
Chantier Leningrad, bureau de construction Ajsberg
Projet N°1941 (variante du Projet 1144, Orlan (classe Kirov))
Armateur Marine russe / KGB
Mis sur cale 06/1981
Lancement 1989
Mise en service 1989
Longueur 265,00 m
Maître-bau 030,00 m
Tirant d'eau 07,50 m
Déplacement Standard 32.780 T
Déplacement Pleine Charge 36.500 T
Motorisation 2 shaft Combined nuclear+steam (CONAS), 66500 hp, 
2× KN-3 nuclear propulsion 
steam turbines 2× GT3A-688  /  140,000 shp
Vitesse 22 noeuds
Propulseur d'étrave xxxx kW 
Roulis inférieur à x° par mer de force x.
Autonomie illimitée
Hélicoptère 2 x Ka-27 ou 32
Equipage TOTAL : 1000 personnes
233 officiers
Système informatique collecte d'information, Elbrus ES-1046
Système de poursuite des missiles, système  Korall
RADAR MR-750 Fregat-M (“Top Plate-A”)    - 160 NM 3D air search, 30NM surface search
MR-212 Vaygach-U (“Palm Frond”)  - 057 NM surface search/navigation
MR-123 Vympel (“Bass Tilt”)           - 005 NM FC for CIWS
"Fly Screen-B" (I) CCA for helicopters
SENSORS-Mission-oriented
SENSORS-Radar "Ship Globe"  - space tracking radar, 
"Mad Hack"   - phased-array air tracking radar; 
"Owl Perch"  - missile telemetry tracking radar; 
"Trawl Net"  - Soup Cup”, “Cage Box”, 
"Cake Tin"    - ELINT/SIGINT/ESM
SENSORS-EW "Tin Man"    - EO sensor
"Spot Pot"    - EO sensor
"ARP-50P"   - RDF
"Long Head" - IFF
"Salt Pot-A"  - IFF
SENORS-Sonar MG-332 Titan-2T (“Bull Nose”) hull 
08 NM active (range, bearing, depth)
11 NM passive (bearing, class)
Missiles 4 x quad SA-N-10 "Grouse", -  xx NM AA
9K38 Igla SAM missiles
Canon 3 x AK-176, 76 mm, 08NM, AA/surface
4 x AK-630, CIWS,  01 NM AA
8 x posts for MG’s or DP-64 launchers
4 x 12.7mm machine guns
Divers Nel-10 fathometer
BAT-1 towed decoy
MISC.
"Punch Bowl", "Low Ball", SATCOM, 
"Round House", TACAN

Les derniers navires de poursuite encore utilisés notamment pour les tirs de missiles, sont les navires de tracking du type Marshal Krylov, dont on ignore combien d'exemplaires sont encore opérationnels aujourd'hui. Le GRU va être doté en 2014 d'un nouveau navire espion du type COMINT, "AGI Admiral Yuri Ivanov", Projet 1828.0, qui rejoindra la flote du pacifique. Il est pour l'instant encore en construstion dans les chantiers de Severnaya Verf à Saint-Pétersbourg. Il ne reste plus que 2 navire très anciens du type Balzan, Projet 1826, mis en service en 1984/1987.
 
Navire russe de poursuite classe Marshal Krylov.
Navire russe de poursuite classe Marshal Krylov.
Durée : 08,08 mn(13598) - 28/06/2011
Durée : 10,05 mn(1201) - 28/04/2011



07°) Navire radar de tracking de missiles et autres de la Marine Nationale, le "Monge".
07-01°) Introduction.
        07-01A°) Risques Sanitaires des micro-ondes radar.
        07-01B°) Risques Avioniques.
07-02°) Caractéristiques techniques du Monge.
07-03°) La passerelle du Monge.
07-04°) RADAR ARMOR.
07-05°) RADAR GASCOGNE. 
07-06°) RADAR NORMANDIE de THALES.
07-07°) Antennes de télémétrie Antarès.
07-08°) Météo, Cabine LASER LIDAR.
07-09°) RADAR SAVOIE.
07-10°) RADAR STRATUS, BI-STATIQUE.
07-11°) RADAR PASSIF et BI-STATIQUE.
07-12°) Navires de poursuite chinois.
07-13°) Navires de poursuite russe.


 
  Retour au chapitre sur les radars
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Nautisme, yachts, navigation de plaisance
Adresse du site
Auteur du site  Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.