© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site : Risques sanitaires des champs électromagnétiques
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
    TRANSLATE - TRADUIRE
   Retour au sommaire du site
   Retour au chapitre sur le radar


Les installations de recherche
de l'AUTEUR du livre,
"Les Armes de l'Ombre", édition Carnot,
de Marc Filterman.
04°) RADARS EXPERIMENTAUX.


 04-01°) Description du guide d'onde multi-cavités.
 04-02°) Problèmes techniques rencontrés.
 04-03°) Effets secondaires constatés.
 04-04°) Systèmes utilisés.
 04-05°) Poursuite de ces recherches.

04°) Guide d'onde multi-cavités:

04-01°) Description du guide d'onde multi-cavités:

Ce guide avait été réalisé dans le but d'y superposer des signaux électroniques particuliers. Celui-ci a été détruit en même temps que les ER-7. Je n'ai pas jugé utile de réaliser des plans et déposer des brevets. La description sera succincte. La base de départ était un guide d'onde doté de plusieurs dispositifs. Cet ensemble comportait une pompe à vide et un système de régulation de température et de refroidissement. Un compresseur d'air était aussi utilisé pour des expériences dans un autre domaine totalement différent celui-là. Cet ensemble était un véritable mécano. L'ordre de montage de ce dispositif était le suivant:
- sortie du magnétron de l'émetteur,
- vers 1 guide diviseur 2 voies, 1 de référence et l'autre vers le polarisaeur,
- 1 guide polariseur,
- le guide d'onde équipé de plusieurs cavités en série,
- 1 guide polariseur,
- 1 atténuateur,
- le guide de l'antenne.
- une antenne locale positionnée dans une cage de Faraday totalement étanche, ce qui permettait de faire un vide partiel dans cette dernière.
Cet émetteur expérimental n'était pas raccordé sur l'antenne extérieure. J'avais constaté que les signaux générés en local pouvaient avoir des effets destructeurs sur l'électronique des autres appareils situés dans l'axe du faisceau.
Le guide intégrait plusieurs cavités. Chacune était blindée et comportait:
- une fenêtre rectangulaire de chaque côté,
- un espace capable de recevoir un élément,
- les électrodes nécessaires pour y injecter ou extraire les signaux.
Tout cet ensemble permettait d'amener des signaux analogiques très divers, parfois de plusieurs dizaines de kilovolts vers les électrodes des cavités. Des générateurs ou émetteurs HF de plusieurs kilowatts ont été utilisés pour moduler des hyperfréquences avec la gamme de 0,1 à 200 MHz.. Il faut savoir que l'inverse était possible, de la HF pouvait être modulée par des hyperfréquences, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Les signaux générés auraient pu d'ailleurs pour certains être utilisés dans le cadre du brouillage radio ou radar, de la destruction d'équipements, ou même de la perturbation biologique. En clair, avec un tel montage, il devenait parfaitement possible d'aboutir à une arme à énergie dirigée.

L'autre aspect que beaucoup d'électronicien ignorent, c'est que la manipulation mentale ou du comportement humain est aussi possible. Avec un tel dispositif utilisant des fréquence de récurrence ELF, il devient possible de saturer le cortex cérébral, de perturber le  système nerveux et donc les réflexes d'un pilote, ou de provoquer des pertes de mémoire.
 

04-02°) Problèmes techniques rencontrés:
Les signaux générés par les électrodes des cavités, étaient orientés vers 30 modules amplificateurs  à tube essentiellement, contenus dans une armoire militarisée, blindée et étanche. L'utilisation des amplificateurs à circuits intégrés ou semi-conducteurs, était impossible en raison des risques de réinjection dans ce type de recherche expérimentale. Malgré les protections utilisées, il est arrivé plus d'une fois que les circuits fondent ou que des condensateurs explosent. Cela était lié à des phénomènes d'ondes stationnaires, de résonance dont l'entraînement détruisait les électrodes et cavités.

A°) Le principal problème concernait la destruction des électrodes, les arcs et parasites générés. Les premières cavités réalisées ne duraient pas longtemps. Les arcs générés les rendaient rapidement inutilisables, au bout d'une heure de test.

B°) Apparitions de phénomènes de résonance, ronflements en basse fréquence et vibrations excessives, provoquant un pompage conduisant à un échauffement important dans les tubes à vide des étages de sortie, provoquant la destruction des cavités (ondes stationnaires).

C°) Une forte ionisation pouvait se propager rapidement d'une cavité à l'autre et vers les masses métalliques externes, générant des champs électromagnétiques puissants, malgré les blindages. Pour le fonctionnement, la prise de terre pouvait poser un problème.

D°) Les réinjections de signaux étaient possibles d'un ou plusieurs éléments vers d'autres. L'utilisation d'éclateurs parafoudre était nécessaire pour évacuer le trop plein d'énergie vers la terre, ce qui est normal en raison des tensions et puissances utilisées.

E°) L'électronique de plusieurs appareils utilisant des circuits intégrés ou à semi-conducteurs située à proximité de cet ensemble, était devenue inutilisable.

F°) Dans plusieurs cas, il a été impossible de détecter certains types de signaux ou certains spectres radio ou autres. Je ne disposais pas du matériel de mesure nécessaire, et je ne suis pas convaincu que pour certains spectres ou dimensions, que le matériel était disponible même à des prix élevés à l'époque. Il aurait fallu des analyseurs scalaires, et même aujourd'hui ce matériel est très coûteux. Les résultats de ce type de recherche sont le plus souvent liés au hasard, et ne dépendent pas des sommes délirantes engagées dans les projets des gros industriels.

G°) Cet ensemble guide devait être totalement blindé et mis dans une autre cage de faraday. Les puissances mise en jeu aurait pu perturber le spectre radio professionnel.
 

04-03°) Effets secondaires constatés:
Il pouvait être de plusieurs ordres, électroniques, anomalies harmoniques radiofréquences, anomalies temporelles, phénomènes vibratoires.

A°) Lors des période de ronflement, j'ai constaté que ma vu pouvait devenir trouble, ou moins bonne. C'est à dire que bizarrement, je ne pouvait plus lire le gros titre d'un livre situé à l'autre bout du local, alors qu'en temps normal j'en étais capable.

B°) Les migraines pouvaient apparaître lors de ces ronflements, bien qu'étant derrière ce dispositif, et malgré l'orientation du signal vers une antenne située l'intérieur d'une cage de Faraday. Ce qui signifie que l'ensemble générait un champ magnétique,  qui pouvait dans certaines conditions interférer avec le système nerveux.

C°) Lors du passage de signaux sinusoïdaux à des signaux carrés injectés par un générateur dans cet ensemble, cela pouvait se traduire par des éblouissements de quelques secondes, des phénomènes ornementaux, avec des sifflements dans les oreilles. Cela indiquait qu'il existait une fréquence résultante audible provoquée par la différence de deux hyperfréquences.

D°) A l'époque, j'ai constaté aussi des problèmes de mémoire temporaire, j'oubliais où j'avais posé 1 outil 3 minutes auparavant. J'ai constaté des problèmes de concentration, une tendance aussi à devenir maladroit. Il faut savoir que dans les années 70 et 80 les effets des ondes radio ou radar sur le métabolisme humain étaient totalement inconnus, ou connus seulement de l'élite médicale militaire. Personne n'avaient intérêt à dévoiler que les ondes pulsées des radars pouvaient avoir des effets sur la santé.

E°) Les montres à quartz ne duraient pas longtemps. Ou elles tombaient définitivement en panne, ou elles se déréglaient, puis refonctionnaient normalement. Les récepteurs radio transistorisés ou à tube subissaient une saturation au niveau de l'électronique.

E°) L'expérience a été renouvelée avec des horloges ou minuteries mécaniques. Les dérèglements se produisaient aussi, peut être en raison des vibrations de l'ensemble, lors de la présence d'une forte ionisation et de ronflement BF. Le mélange de plusieurs fréquences HF  donnaient des fréquences résultantes UBF provoquant ces ronflements et vibrations.

Il est possible qu'il y ait eu des variations de gravité, provoquant une variation temporelle, mais pour cela, je ne disposais pas des moyens nécessaires pour mettre en évidence ce type de phénomène. Je n'avais surtout pas pensé à ces derniers, puisque ce n'était pas le but de mes recherches.

F°) Apparition de charges électrostatiques très puissantes en fonction des matériaux utilisés, ionisation de certains éléments  provoquant la destruction des électrodes des cavités. La présence de taux d'ondes stationnaires, sur les générateurs ou émetteurs HF imposait un contrôle visuel des tubes et un contrôle en température pour éviter leur destruction.

G°) Des effets répulsifs ou attractifs importants ont été constatés dans certains éléments, dûs aux interventions sur la polartité. C'est à partir de cette époque que m'est venue l'idée de la possibilité d'influencer les conditions météo, en théorie bien évidemment. Une autre possiblité dans un autre domaine par ce biais, était aussi tout à fait plausible. Le problème c'est que c'est expériementations en raison des micro-ondes dégagées n'étaient pas sans danger. Il est probable que cet ensemble ait à divers stades des expérimentations générés des phénomènes imprévus que je n'étais pas en mesure de déterminer, soit parce que je ne disposais pas des compétences requises, ou du matériel de détection nécessaire, en supposant que ce dernier disposait des critères nécessaires.
 

04-04°) Systèmes utilisés:
* Pour ces expérimentations des bouteilles de Leyde et électroscopes ont été utilisées.

* L'oscilloscope Tektronik de 1 GHz bien qu'étant ancien et à tube, était d'une grande utilité, car l'instrument de mesure principal. Il était couplé sur cet ensemble par le biais d'un sélecteur de signal équipé de sondes atténuatrices.

* Certains composants comme les guides d'onde, polariseurs, coudes et autres venaient d'anciens systèmes radars embarqués sur les avions, récupérés chez les revendeurs de matériel d'aviation. Ils avaient d'ailleurs des radars complets, mais que je n'avais pu racheter.

* Plusieurs émetteurs HF maritimes à tube ont été utilisés simultanément pour ces expériences. Il y en avait 4 au moins dont les puissances pouvaient atteindre 100 W jusqu'à 1 KW, dans la bande de 1 à 30 MHz. Deux autres fonctionnaient dans la bande VHF.

* Il y avait 3 transformateurs THT (ballast). Il était possible de modifier l'intensité et la polarisation des signaux.

* Des amplis linéaires à tubes militarisés au nombre de 4 ont aussi été utilisés pour injecter de l'énergie dans ce guide expérimental. Inutile de repréciser que les semi-conducteurs auraient tous fondu dans ce type d'expérience. Il semble que les tubes à vide prennent en considération des composantes, spectres ou dimensions, j'ignore le terme précis qui convient,  alors que les semi-conducteurs en sont incapables. Le champ magnétique généré par les magnétrons, est peut-être l'une de ces composantes. Le vide semble être aussi une composante importane.
 

04-05°) Poursuite de ces recherches:
* Elles ont été totalement stoppées quand j'ai découvert certaines possibilités et quand je suis parti travaillé ailleurs. Le déménagement de ce matériel aurait été impossible, car il aurait fallu que je trouve une habitation avec un sous-sol suffisamment vaste pour accueillir plusieurs tonnes de matériel. Je manquais déjà de place dans le local que j'avais. De plus, l'utilisation des radars n'était pas possible en ville. Le coût financier d'une telle opération, pour remonter un autre laboratoire dans un pays où on est matraqué par les impôts, était impossible. De plus, faire des recherches pour des dépôts de brevet en France est un leurre, car ce moyen ne sert en réalité que d'instrument de veille technologique ou plus précisément d'espionnage pour les gros industriels. Ces derniers finissent toujours par trouver un moyen pour le contourner un brevet et piéger les inventeurs indépendants.

* Un autre aspect non moins important, c'est que dans une ville et dans une période où l'informatique est devenue l'outil principal de la société actuelle, j'ignore ce qui pourrait se passer si je n'arrivais pas à maîtriser les émissions d'une telle installation. Les tests effectués auraient très bien pu perturber les systèmes informatiques à proximité et le spectre radio. Il devenait possible de brouiller en cas de fuite les communications aéronautiques, les pompiers, et autres. Pour faire de telles recherches, il faut trouver un endroit désertique, loin de tout, ce qui n'est pas le cas en France. La poursuite de ces travaux m'aurait conduit à déboucher sur des résultats imprévus, dont certains auraient été particulièrement dangereux, même sur le plan biologique.

* L'autre aspect en France, c'est que même les radioamateurs, sont considérés comme des individus à risque par nos administrations, et considérés comme des criminels en puissance. L'écoute du spectre radio dérange beaucoup nos administrations, ce qui veut dire que certains on beaucoup à cacher. Donc si vous faites de la recherche dans un domaine non conventionnel, vous risquer dans ce pays de vous faire confisquer votre matériel sous un prétexte fallacieux. Il ne faut pas déranger les gros industriels qui bénéficient d'un protectionnisme honteux pour certains, qui se répercute d'ailleurs sur nos impôts puisque la concurrence n'existe pas. On peut prendre le monde médical comme exemple, avec la perquisition réalisé chez le Pr Beljanski (décédé en septembre 98) et la confiscation de tout son matériel de recherche, alors que ses molécules contre le cancer avaient été reconnues comme efficaces et même utilisées par M. Mitterrand. On peut se demander quel était le laboratoire pharmaceutique qui était derrière, et qui avait un intérêt à mettre un terme à ces travaux. En électronique, informatique, radar, radio, les problèmes sont identiques, car ces domaines sont stratégiques et intéresse les militaires.

* J'avais pensé reprendre mes recherches, mais en raison de la déontologie qui règne actuellement en France et même ailleurs, je me suis ravisé. J'aurai fini par trouver des individus dans l'élite qui auraient essayé de se procurer par des biais délictueux ou même la législation actuelle, le travail réalisé. J'ai préféré stopper mes recherches à l'époque, car le plus dangereux, c'est que j'ai découvert que ces moyens peuvent être utilisé pour la manipulation mentale des populations. Si je parle maintenant de ces possibilités, c'est parce qu'ils sont aujourd'hui opérationnels contre et à l'insu de populations civile. Pour ceux qui penseraient que ces affirmations sont pures affabulation et ne reposent sur aucune données officielles,

ils doivent savoir qu'en janvier 99, un compte rendu de résolution sur l'environnement a été rédigée par le Parlement Européen. Elle demande à ce qu'une convention internationale soit signée par tous les états, pour interdire divers procédés, dont la manipulation du climat ou mentale par l'utilisation de radiofréquences, ce que les USA refuse.

En effet la directive Bush N°138 autorise l'utilisation de ce que l'on appelle les armes non létales ou à énergie dirigée, contre des troupes mais aussi des civils. Ces armes utilisent des micro-ondes hyperfréquence et des ELF, et peuvent être utilisées contre des civils, pour réprimer des manifestation, et cela a déjà été fait. Elles peuvent être utilisée, aussi bien en temps de guerre, qu'en temps de paix, dans le but de fausser des élections dans un autre pays par exemple. Je n'ai rédigé aucun document de base, et mes sytèmes ont été démantelés à partir de 1997. Ils ont été détruits et même envoyés à la casse pour une grosse partie comme les radars ER-7, en raison de ce que j'avais découvert en réalité depuis 1988. Il n'y a donc plus rien à chercher. Il est évident que si j'avais continué, ils auraient pu être utilisés dans le domaine de la recherche en guerre psychotronique, et non plus de la reconnaissance des cibles, ce qui était pourtant mon objectif de départ. C'est d'ailleurs le facteur qu'il puisse y avoir une possibilité d'influencer le biologique ou plus précisément l'esprit humain, qui m'a fait abandonner la poursuite de ces recherches. J'ai estimé qu'elles pourraient être dangereuses même dans une démocratie entre les mains de certains individus dont la moralité n'est pas la priorité, il suffit pour s'en convaincre de voir l'attitude nos hommes politiques de droite ou de gauche. Ces moyens peuvent en effet être utiisés en temps de paix à l'insu des populations, pour contrôler leur comportement.

Il faut aussi savoir qu'un chercheur indépendant devient très vite un hors la loi en France. Certains l'ignore, mais le fait même de posséder un récepteur qui fonctionne en dehors des bandes de radiodiffusion normales, même un scanner, les fait passer dans la catégorie des criminels, alors que ce matériel est en vente libre. Si vous posséder des émetteurs récepteurs, vous courrez encore plus de risque car leur possession est interdite. Si vous découvrez quelque chose alors que vous faites parti d'un groupe, d'une administration, d'une institution, même si vous êtes un simple comptable et que votre découverte est faite dans le domaine électronique chez vous avec votre propre matériel, vis à vis de la loi, vous êtes obligés de demander l'autorisation à votre hiérarchie pour faire votre dépôt de brevet d'invention, ce qui est le comble dans une démocratie, surtout quand on connaît l'intégrité qui règne dans notre élite. C'est l'art et la manière de spolier, de piller même l'intellect des citoyens au profit des grands groupes sans en avoir l'air, avec la bénédiction de l'état et de la loi. Pas un seul député ne dénonce ce type d'arnaque, une de plus. On comprend mieux pourquoi la fuite des cerveaux ne cesse de s'accentuer en France, 4000 par mois. En conclusion, si je devais reprendre ces recherches, ce n'est certainement pas en France que je le ferais, quand on voit toutes les tracasseries administratives et la déontologie actuelle qui règne dans ce pays. De plus certains domaines, seraient évincés. La recherche indépendante sur les risques sanitaires des micro-ondes par exemple en France est totalement impossible. Elle est confisquée au profit des opérateurs de la téléphonie mobile.


 04-01°) Description du guide d'onde multi-cavités.
 04-02°) Problèmes techniques rencontrés.
 04-03°) Effets secondaires constatés.
 04-04°) Systèmes utilisés.
 04-05°) Poursuite de ces recherches.


 
  Retour au chapitre sur le radar
  Retour au sommaire du site.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site : Pollution électromagnétiques santé et cancer
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.